Joyeux Noël et belles fêtes

Crèche à la Blanche-Êglise

Nous venons de vivre la nuit la plus longue de l’année, le 21 décembre. Et c’est dans une nuit, celle de Noël qu’une naissance vient bouleverser le monde, mettre en marche les plus pauvres, voir arriver des savants de pays lointains. C’est dans une nuit, celle de Noël qu’un Sauveur nous est né, qu’un Fils nous est donné.

Cette année encore, nos fêtes de Noël connaîtront une configuration particulière. La faute à… qui vous savez. Mais cela n’a pas empêché votre paroisse de vivre de beaux moments placés sous le signe de la convivialité, de la joie et dans l’esprit de Noël.

Une méditation : Noël, l’imprévu

Vous le connaissez ce grain de sable qui vient parfois s’infiltrer dans nos journées : malgré tout ce qui avait été planifié, il y a tout à coup l’inattendu qui nous tombe dessus, sans crier gare et qui vient enrayer nos projets.

Un désagrément, un retard, un changement, une incompréhension, une mauvaise nouvelle. Et voilà que tout et chamboulé et les heures qui viennent perturbées…

Pour Marie et Joseph rien ne s’était passé non plus comme imaginé : ce recensement dans sa ville d’origine tombait mal : les routes étaient peu sûres et pas confortables pour une femme qui allait accoucher. En arrivant à Bethléhem l’auberge pour les voyageurs était déjà bondée et il a fallu se résoudre à mettre au monde l’enfant dans une crèche destinée aux animaux, entre paille et courants d’air. Et puis tout avait failli mal tourner si les reproches ou le doute avaient pris le dessus.

Pour les bergers non plus il n’était pas facile d’imaginer qu’un roi venait de naître au milieu de nulle part dans la pauvreté et la simplicité.

Dans cette histoire de Noël rien ne se passe comme souhaité et pourtant il y a un chemin qui vient se dessiner. C’est celui qui nous dit que même s’il y a parfois des grains de sable dans nos journées, Dieu est celui qui n’a pas fini d’acrocher notre vie à une bonne Etoile, de faire entendre une bonne ouvelle : l’Enfant nouveau-né, c’est l’Emmanuel. Il est avec nous, pour éclairer toutes nos nuits et mettre des grains de rêves dans les yeux des enfants et des plus grands. Il nous rend la confiance en notre pas. Il est tendresse et bienveillance malgré les aspérités de la vie.

Le Christ n’a pas ôté toutes les pierres de nos chemins. Mais il a tout fait pour qu’on n’en ait plus dans nos chaussures.

Philippe Zeissig

À toutes et tous nous souhaitons un Noël rempli de paix, de réconfort et de sourires qui illuminent tous nos présents. Et quelques imprévus qui ouvrent avec confiance une nouvelle année !

John Ebbutt, Stéphane Rouèche, Marco Pedroli, Didier Suter, Marie-Laure Krafft Golay, Jean-Marc Leresche, Yannick Salomon

Le Noël des Aînés

Jeudi 16 décembre à la Maison de paroisse, une belle fête de Noël, autour d’un délicieux repas préparé par une équipe motivée, a rassemblé près de 40 personnes.

Le pasteur apporte un peu de légèreté
Le pasteur John Ebbutt a apporté un message tout en légèreté

Le diacre Jean-Marc Leresche a partagé un conte de Noël. Pour une bouchée de pain. Vous pouvez reprendre librement ce texte. La fête a été agrémentée de chants de circonstances accompagnés par le Chœur du mercredi et Stefan Wilczynski au piano. Chacun est reparti avec un cornet de caramels artisanaux réalisés par un habitant de La Neuveville, Giovanni T.

cornets de caramels
Un peu de douceur

Un grand merci à chacune et chacun, et en particulier à Magdalena, Annemarie, Francine, Marie-France et Nicole de leur engagement à la réussite de ce beau moment.

Le Noël des Familles

Les familles et autres paroissien·nes se sont retrouvés le samedi 18 décembre à la Blanche-Église pour fêter, un peu avant l’heure, le Noël des familles. Une saynète jouée par les enfants et mettant en scène une sauterelle a ravi l’assemblée.

Enfants de la saynète de Noël
Un spectacle joyeux joué par les enfants
La saynète du Noèl des famille
Des étoiles plein les yeux et dans le ciel
Le choeur des anges
Le « Chœur des Anges » joué par les enfants.

Un grand merci aussi aux monitrices Annemarie et Wanda, aux musiciens de SMS, et à tous ceux et toutes celles qui ont rendu cette fête possible.

Cultes de Noël

La paroisse vous invite à fêter Noël à l’occasion de deux rendez-vous :

  • Culte de la veillée, le vendredi 24 décembre à 22h45 à la Blanche-Église. Sur présentation du pass sanitaire et d’une pièce d’identité.
  • Culte du matin de Noël, le samedi 25 décembre à 10h00 à la Blanche-Église. Sans pass sanitaire, mais avec les mesures préconisées par l’Église cantonale.

Comme les célébrations se sont succédé à un rythme soutenu, il n’y aura pas de culte le dimanche 26 décembre.

Vous pouvez retrouver les cultes télévisés de Longue Veille de Noël retransmis depuis l’Église Saitn-Jean de Sttutgart (Allemagne)

Et le culte du matin de Noël retransmis en Eurovision depuis le temple de Martigny, célébré par les pasteurs du lieu, Agnès Thuégaz et Pierre Boismorand.

Prochain culte : dimanche 2 janvier à 10h00 à La Blanche-Église, fête de l’Épiphanie.

Fermeture du secrétariat

Le secrétariat sera fermé du 22 décembre au 9 janvier. Pour toute question urgente, vous pouvez contacter le numéro 078 648 57 23 (pasteur J. Ebbutt). Réouverture le lundi 10 janvier.

Nos vœux

Avant de vous adresser nos vœux, nous aimerions vous remercier de votre soutien, de votre compréhension et de vos présences nombreuses tout au long de l’année, même si, parfois, les conditions ne nous ont pas permis de « faire comme on aurait voulu ».

Et nous, membres du conseil et professionnel·les, formons tous nos vœux pour de belles fêtes emplies de paix, de joie et de lumière. Que la morosité ambiante ne nous empêche pas d’accueillir cette Bonne Nouvelle qui a réveillé des bergers et les a mis en route. Qu’il en soit de même pour vous, vos familles et vos proches :

L’ange dit : « Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. »

Luc 2, 10-11

 

Nos nouvelles de décembre

Bougie de Noël

Nous voilà entrés dans le temps de l’Avent. Des semaines sans doute intenses pour nombre d’entre nous, car il faut penser aux préparatifs de la fête de Noël. Certainement que cette année encore, il faudra conjuguer fêter Noël au pluriel, en petits groupes. Notre paroisse reste attentive à ce qu’il est possible de faire et est heureuse de vous convier aux événements suivants.

Méditations de l’Avent

Les mardi 7, 14 et 21 décembre de 17h00 à 18h00 dans le chœur de la Blanche-Église. Le pasteur John Ebbutt et le diacre Jean-Marc Leresche vous invite à réécouter de belles histoires autour de rencontres qui ont précédé Noël : « Il était une foi(s)… Luc »

Méditations du temps de l'Avent
Il était une foi(s)… Luc

Une expo et un café, c’est Art-Café

Le secrétariat accueille une petite exposition des tableaux de Myriam Leresche jusqu’au 23 décembre. Elle est visible tous les matins de 9h30 à 11h00. Le diacre vous accueille pour un café le mardi matin. Soyez les bienvenu·es.

Affiche Art-Café
Exposition au secrétariat de la paroisse réformée – Cliquez sur l’image pour en savoir plus…

Noëls dans la paroisse

Que serait le mois de décembre sans Noël ? La paroisse réformée vous convie à ses traditionnelles fêtes de Noël. Tout d’abord, le Noël des Aînés, jeudi 16 décembre dès 11h30 à la maison de paroisse. Ce sera un moment convivial ponctué de chants, d’animations et de bonne humeur autour d’un repas. Malheureusement, l’école primaire ne pourra pas participer, contrairement à ce qui était annoncé. Pass sanitaire et pièce d’identité obligatoires.

Affiche Noël des Aînés

Le Noël des Familles, animé par les enfants de la paroisse se déclinera par un culte à la Blanche-Église le samedi 18 décembre à 17h00. Pass sanitaire et pièce d’identité obligatoire. En raison de la quarantaine imposée aux enfants de l’école primaire, les répétitions du spectacle n’ont pas pu avoir lieu. Le repas est par conséquent et malheureusement annulé.

Activités

Le groupe de prière et de partage biblique se réunit le mercredi matin à 10h00 à la Grand-Rue 13, 1er étage.

Le culte de l’enfance se trouve régulièrement le vendredi après-midi dès 16h30 à la maison de paroisse.

Les cultes dans les homes ont lieu le vendredi matin. Les mesures sanitaires imposent certaines restrictions.

Les cultes

Les cultes ont lieu désormais sur présentation du pass sanitaire et d’une pièce d’identité avec port du masque. Vous pouvez consulter les directives de l’Église BEJUSO.

  • Dimanche 5 décembre à 10h00, 2e dimanche de l’Avent.
  • Dimanche 12 décembre à 10h00, 3e dimanche de l’Avent.
  • Samedi 18 décembre à 17h00, fête de Noël des Familles.
  • Dimanche 19 décembre : pas de culte
  • Vendredi 24 décembre à 22h45, veillée de Noël
  • Samedi 25 décembre à 10h00, culte de Noël
  • Dimanche 26 décembre, pas de culte
  • Dimanche 2 janvier, à 10h00, culte de l’Épiphanie

Le présent article est susceptible d’évoluer au cours des semaines à venir.

Image par Frauke Riether de Pixabay

Joyeux Noël

Crèche et santons

👋 Accueil

Voici, Noël. Ô quel beau jour !

Crèche De Noël, Lit D'Enfant, Décrochage
Que cette aube nouvelle qui se lève laisse éclater notre joie, car un Fils nous est né. Un Sauveur nous est donné, c’est le Christ.

Ce matin, une lumière particulière vient éveiller nos cœurs et les invite à chanter.  L’amour de Dieu pour chacun·e de nous s’est fait chair et il porte un nom : Jésus, « Dieu sauve ».

Que cette aurore jette dans vos vies ses couleurs de confiance, d’espérance et de joie : Il est né. Jésus est né.

Paix sur la terre et bienveillance pour tous les hommes et les femmes de bonne volonté.

Alléluia.

🙌 Louange

Louons Dieu avec ces mots du livre des Psaumes :

Ton amour, Seigneur, sans fin je le chante !

L’amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l’annonce d’âge en âge.
Je le dis : C’est un amour bâti pour toujours ;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

« Avec mon élu, j’ai fait une alliance,
j’ai juré à David, mon serviteur :
J’établirai ta dynastie pour toujours,
je te bâtis un trône pour la suite des âges.

« Il me dira : Tu es mon Père,
mon Dieu, mon roc et mon salut !
Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle. »

Extraits du Psaume 89

Aujourd’hui est un jour de fête : nous accueillons une naissance dans notre vie, celle du Fils de Dieu, celle de l’Amour que Dieu témoigne à chacun·e de nous.

Noël est un jour particulier dans l’année. Mais Noël, c’est tous les jours. Chaque matin nous ouvre à cet amour inconditionnel. Dans chaque moment de nos vies, parfois lumineux, parfois sombre, Dieu veille et il est là, à nos côtés.

En Jésus-Christ, né dans une étable de Bethléem, Dieu vient nous montrer qu’il se manifeste dans les endroits les plus inattendus de nos existences, là où on n’aime pas trop aller ni s’arrêter. Il se fait pauvre et humble, pour nous élever à son Ciel.

 

🕯Unissons-nous dans la prière :

Ô Dieu, tu es fidèle.

D’âge en âge, tu es mon Dieu. Hier, aujourd’hui et à toujours,

Tu es le seul Seigneur.

Près de toi, je trouve mon refuge et ma sécurité. Aux jours d’angoisse et d’incertitude,

C’est vers toi que je me tourne, avec confiance.

Ta parole qui a traversé l’histoire me soutient et me réconforte.

Seigneur,

Sois béni aujourd’hui et toujours.

Garde-moi dans ta main et sous ton regard.

Ravive toi-même ma foi, parfois chancelante.

Dépose au fond de moi ta lumière et ta paix.

Et que jour après jour, je marche sur le chemin que tu as toi-même ouvert.

 

📖 Lecture de l’Évangile de Luc 2, 15-20

Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux :
« Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »

Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.

Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

Prenons quelques instants, en fermant les yeux, pour rejoindre les bergers dans leur marche vers Bethléem. Arrêtons-nous avec eux devant cette famille réunie et laissons-nous toucher par ce petit enfant à la faveur d’une acclamation des anges.

 

 

💬 Devant l’enfant Jésus

Ces temps, je me pose la question de savoir ce que je ressentirais, je dirais, je vivrais si je me retrouvais plus de 2000 ans en arrière dans la crèche à Bethléem devant l’enfant Jésus.

Crèche de Noël sculptée
La crèche de Noël sculptée en bois en Ville de Neuchâtel.

Je me sentirais humble. Je serais devant Dieu fait homme. Les mots me manqueraient pour exprimer mon émerveillement. Il est né dans la plus grande pauvreté. Ainsi, je sentirais sa présence dans mes pauvretés, dans mes fragilités et souffrances. Il est là pour m’aider à les porter, pour m’aider à m’en libérer. Il s’est fait homme pour nous dire l’amour inconditionnel de Dieu pour chacun et chacune. De se savoir aimé, d’expérimenter l’amour de Dieu, cela me donnerait un réel élan à aimer mon prochain. Devant cet enfant, je sentirais de la paix et de la joie et une envie de vivre et de suivre le chemin qu’il va montrer : celui de l’amour. Impossible d’imaginer ne pas prendre soin de mon prochain, impossible de ne pas vivre la fraternité après une telle rencontre. Et ce avec ma force, mon intelligence, ma foi, … ; tout de moi serait orienté à la mise en place de son Royaume, Royaume où on s’aimerait les uns les autres comme il le montrera. Je serais aussi ému de voir cet enfant en pensant que quelques années plus tard il mourra sur la croix pour le pardon de tous les péchés. Dieu ne veut pas qu’un seul de ses enfants ne soit perdu.

Cette présence, cette espérance, c’est ce que l’on fête bien sûr le 25 décembre. Mais Noël, c’est tous les jours !

Signé : les ministres des communautés catholique, réformée et évangélique de La Neuveville et du Plateau de Diesse : John Ebbutt, Stéphane Rouèche, Solveig Perret, Didier Suter, Marie-Laure Krafft Golay, Jean-Marc Leresche, Yannick Salomon.

https://youtu.be/tUo7GTYKL9s

🌎 Prions les uns pour les autres

Proposée par Nicolas Friedli sur théologique.ch

Seigneur,

Rappelle-nous que la santé est toujours une chance.
Interdis-nous d’en tirer orgueil.
Et apprends-nous à la savourer tous les jours.

Brise nos tentations de juger celles et ceux qui sont malades.
Aide-nous à leur apporter notre soutien inconditionnel.
Inspire nous des signes de compassion, des prières et des mots positifs.

Apprends nous à relativiser nos petits et grands soucis.
Donne la force d’espérer à celles et ceux qui ont peur
pour leur intégrité, leur travail et leurs lendemains.
Invite-nous à respecter les mesures de prévention;
c’est notre responsabilité pour nous et pour autrui.

Inspire-nous des manières de vivre ensemble
qui ne laissent personne sur le côté de la route.
Et à mesurer la chance que nous avons de nous réunir,
même en petits groupes, même occasionnellement.

Soutiens les soignantes et les soignants qui,
parfois au péril de leur santé,
souvent au détriment de leur vie familiale,
se donnent sans compter pour la santé d’autrui.

Éclaire les décisions des autorités,
souvent difficiles, parfois maladroites,
qui, quelles que soient nos critiques,
visent toujours le bien commun.

Interdis-nous de voir dans le coronavirus
des complots et des mauvaises intentions.
Une pandémie est une maladie,
pas une vengeance, un projet de pouvoir ou un montage financier.

Illumine le travail des chercheuses et chercheurs,
qui s’investissent pour combattre une maladie mal connue
et pour en faire façon.

Sensibilise-nous à l’imperfection du monde
qui même sans coronavirus restera injuste.
Aide-nous à combattre toutes les maladies,
toutes les guerres, toutes les injustices et la désespérance.

Quand nous serons débarrassés de cette crise sanitaire,
rappelle-nous nos engagement à «changer le monde d’avant».
Un monde meilleur, c’est notre projet.

Amen.

🤲 Bénédiction

Qu’en ce jour de Noël, le Seigneur vous bénisse et vous garde.

Qu’il soit votre réconfort et votre espérance. Dieu est là, dans la pauvreté et la fragilité d’un nouveau-né et la force d’une vie en devenir. Dieu vous accompagne aujourd’hui et tous les jours.

Amen.

Nous prenons congé, en vous souhaitant une journée bénie et lumineuse et de belles fêtes. Que l’année nouvelle soit placée sous le signe de l’espérance et de la confiance.

Joyeux Noël