Un arbre et des racines

Des arbres et la nature

« Chaque arbre se reconnaît à ses fruits. L’homme bon tire du bien du bon trésor que contient son cœur » Luc 6, 43.45

 

👋 Que chacun soit accueilli avec les mains ouvertes !

Pour ce culte à l’emporter, je n’ai pas été chercher très loin une source d’inspiration, mais j’ai juste regardé un peu autour de chez moi à la Neuveville, entre Faubourg et Cheminet. C’est souvent ce qui nous est le plus proche qu’il faut redécouvrir, au risque de s’y habituer et de passer à côté ! En ces jours où nos déplacements sont peut-être limités, ayons un regard pour ce qui est à proximité. Bien souvent le banal nous parle de beauté, l’ordinaire de ce qui peut nous émerveiller. En passant de l’automne au temps de l’Avent, nous réalisons que tout se transforme et change. Si c’est le cas autour de nous, alors nous sommes aussi promis à mûrir et porter du fruit par Dieu qui vient nous habiter.

En empruntant le passage du Cheminet qui relie la route du Château à une des fontaines du Faubourg, nous passons entre vignes et jardins. Une invitation à « cheminer » au fil des saisons.

 

Vous pouvez télécharger sa version imprimable.

 

🕯Prière

Seigneur,

La vie est un chemin qui peut prendre tant de directions différentes.

Elle est parfois tortueuse et pleine de détours

Mais elle nous offre aussi des haltes pour reprendre souffle et des magnifiques points de vue

Tu nous invites à être en chemin pour ne jamais nous installer

et découvrir ta présence à nos côtés, par le Ressuscité

Avec discrétion, il nous écoute et nous rejoint

Il nous relève pour aller plus loin

Merci pour tout ce qui nous met en mouvement :

Notre nom que tu appelles pour être libérés et pardonnés, aimés et envoyés

Merci pour les petits et grands cheminements qui nous donnent de progresser vers plus de lumière, plus de vérité, plus de bonheurs cachés

Merci pour l’aujourd’hui qui nous entraine vers demain, avec cette confiance d’être entre tes mains.

Les cieux et la terre célèbrent en chœur la gloire du Père, du Dieu créateur…

📖 La parabole du figuier – Luc 13, 6-9

Jésus dit cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher des figues, mais n’en trouva pas. Il dit alors au vigneron : « Regarde, depuis trois ans je viens chercher des figues sur ce figuier et je n’en trouve pas. Coupe-le donc ! Pourquoi occupe-t-il du terrain inutilement ? Mais le vigneron lui répondit : « Maître, laisse-le cette année encore ; je vais creuser la terre tout autour et j’y mettrai du fumier. Ainsi, il donnera peut-être des figues l’année prochaine ; sinon, tu le feras couper ».

😀 Message

Alors que la saison des figues arrive à son terme c’est un autre arbre qui a attiré l’autre jour mon regard. En guignant dans un des jardins du Cheminet, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un arbre sans feuilles couvert de fruits jaune foncé. De loin j’ai d’abord cru à un pommier, mais en allant sonner chez la propriétaire du jardin, Mme Berberat, elle m’a permis de prendre en photo un splendide plaqueminier qui porte en cette saison ces fruits étonnants, les kakis. Son nom grec, diospyros, peut être traduit par « feu de Dieu ». Est-ce à cause de la couleur de la chair du Kaki ou de son goût divin ? Le mot kaki, lui, vient du japonais, et se rapporte à « l’énergie de l’âme ». Ainsi cet arbre est comme un don du Ciel pour nourrir notre être intérieur !

Dans la parabole du figuier, le propriétaire est en attente de fruits. Sa patience est mise à l’épreuve quand trois saisons de suite rien ne vient à pousser. Le vigneron, avisé, va redoubler de soins pour que des fruits puissent être récoltés. En creusant la terre et en y mettant du fumier, les racines seront aérées et nourries. Peut-être qu’alors…

Et nous, que faut-il pour que notre vie porte du fruit ? Que faut-il pour qu’il y ait encore de la nouveauté, de la saveur et quelque chose à partager ?

A chacun ses réponses, mais certainement que nous avons nous aussi besoin de conditions favorables : de l’attention, du temps, un bon ensoleillement et des racines solides. Autrement dit, un amour qui respecte notre rythme, une foi qui peut s’enraciner, une confiance qui permet de fructifier, « l’année prochaine encore ». Car Dieu place son espérance en chacune de nos vies. Il espère encore. Pour cela il nous donne son Esprit, ce « feu de Dieu » comme autant de boules de lumière qui viennent nous habiter. Il nous est dit dans lettre aux Galates que « le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maitrise de soi ». Laissons donc faire le jardinier afin qu’il puisse se réjouir de ce qu’il va pouvoir récolter !

J’aimerai conclure avec cette méditation du pasteur Philippe Zeissig :

« On croque une pomme, on savoure une poire, on ouvre un pruneau, on laisse fondre un abricot dans sa bouche… A chacun de ces fruits correspond un arbre qui l’a porté. Et à ce pommier ou à ce prunier correspond le lieu où il est planté

Oh, si pour chaque fruit que l’on tient on pouvait voir un instant l’endroit où il a mûri, ce verger, ce coin de terre, la branche qui l’a nourri, le ciel sur cette branche !

Oh, les jours et les nuits passées là jusqu’à ce que ce fruit soit ce qu’il est, les rosées du matin, les soleils de midi, les soirées tièdes et quelque fois la douceur de la nuit !

Avec un fruit et sa saveur, c’est toute une patrie inconnue qui vient à nous.

C’est aussi la vie des autres qui vient à nous. Générosité, main tendue, cœur ouvert, personnes aimées qui nous sont chères.

La vie, c’est un fruit dans lequel on mord sans en connaître le verger. Mais il doit être beau avec ses lumières. Le temps de l’Avent , c’est à nouveau l’accueil d’une Lumière venue éclairer nos obscurités . C’est le Royaume qui vient, arrosé de la Source de l’Eau vive. Notre vie ! Un fruit dont nous verrons un jour la Patrie ».

 

🍁 Prière de reconnaissance

Seigneur,

Pour la maturité de l’automne et la promesse de toute récolte.

Pour la beauté de la vigne et le raisin qui deviendra vin bonifié,

le travail des hommes et la récompense de tout labeur.

Pour le fondant de la poire et la fraicheur de la noix

et tout ce qui remplit caves et granges.

Pour la terre ensemencée et le cycle sans fin des saisons.

Pour tout ce qui nous ouvre à la reconnaissance

pour tant de petits bonheur grappillés,

sois remercié,

Pour le froid bienfaisant de l’hiver,

son manteau de neige et le repos de la nature qui sommeille.

Pour la semence gardée au profond de la terre

qui invite à la patience et à l’espérance.

Pour la douceur de l’orange qui nous vient des pays chauds

et pour la lumière d’une naissance qui invite à veiller,

sois remercié

Pour le renouveau du printemps

et les bourgeons qui deviennent pétales de fleurs.

Pour la profusion des couleurs après la grisaille

et le vert tendre qui habille toute végétation.

Pour l’incroyable diversité qui éclate en tout jardin.

Pour le parfum odorant de la fraise et le temps des cerises.

 

 

Pour la force de la vie nouvelle que tu mets en nous

et qui nous éveille à la joie de recommencer,

sois remercié

Pour la force de l’été qui dispense lumière et chaleur.

Pour l’intensité du ciel et la clarté du jour.

Pour la gerbe de blé fauché au moment de la moisson

qui deviendra pain de la table et geste partagé.

Pour la chair juteuse de la tomate et le soleil de l’abricot

et tout fruit et légume de nos cultures et vergers.

Pour le feu de ton Esprit,

Sois remercié !

Tu nous donnes la vie pour un faire un jardin fleuri

Viens en aide à ceux qui manquent de lumière et de soins, ceux qui se sentent isolés et oubliés. Sois leur soutien !

Viens en aide à celles et ceux qui sont éprouvés dans leur corps, leur esprit, leur santé

Calme toute crainte et apporte la confiance pour te remettre chaque nouveau jour à ton amour. Nous t’en prions !

 

Les mains ouvertes devant toi Seigneur, pour t’offrir le monde, les mains ouvertes devant toi Seigneur, notre joie est profonde.

 

Entre les cosmos qui nous parlent de l’univers tout entier de la création et des boutons de rose qui semblent toujours vouloir encore s’ouvrir, j’ai choisi ce texte :

🌹Si ma vie était une fleur…

Si ma vie était une fleur, elle serait racine :

Plantée dans la terre de mon histoire,

Avec tout ce qu’elle trouve de nourrissant dans les ressources de mes relations, de mes occupations, de mon cœur, des affections, des convictions et de la foi qui me permettent de fleurir.

Si ma vie était une fleur, elle serait tige :

s’élevant vers le Ciel pour y chercher la lumière sans laquelle elle ne saurait grandir.

Et puis sa tige serait souple, sachant se balancer à l’air frais ainsi que se relever après le passage des bourrasques.

Si ma vie était une fleur, elle serait corolle :

que resterait-il d’elle, repliée sur elle-même ?

En s’ouvrant, elle offre autour d’elle ce qu’elle a de plus essentiel, ce qui est unique, ce qui féconde la vie, ce qui en fait le prix et la beauté

Si ma vie était une fleur, elle serait parfum :

Espérant donner à sentir autour d’elle quelques effluves d’égaiement,

un sourire,

un peu de reconnaissance,

un peu de sérénité là où il peut en manquer ;

pour qu’il fasse bon respirer

Ma vie est une fleur ! avec ses richesses

– reçues du Créateur-,

mais aussi ses fragilités… elle se fanera

Cependant, elle est accrochée à la certitude de la Vie,

A la bonne odeur du Christ, au parfum d’une bonne nouvelle

 

🙌 Bénédiction

 

Que Dieu nous bénisse et nous garde dans ses promesses de vie à fleurir

Qu’il nous garde ensemble comme un jardin

Que sa Parole nous éveille au Merci de chaque jour

Que sa Présence nous guide et nous conduise, maintenant et toujours

Par son amour de Père, le feu de son Esprit et la vie nouvelle en Jésus-Christ, Amen !

 

Avant de se revoir à l’occasion, quittons-nous avec Julien Clerc interprétant Sous mon arbre.

Bienvenue le samedi matin de 10h à 12h et le mardi de 16h à 18h à la Blanche église !

Bonne semaine !

John Ebbutt, pasteur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :