Un pari sur l’avenir

👋 Accueil  : « Tu choisiras la vie ! »

Rien de plus simple au premier abord, mais comment cela se concrétise-t-il dans nos décisions de tous les jours ? Devant les étalages des magasins, devant les catalogues de vacances ou dans l’isoloir des bureaux de vote ? Chaque décision, grande ou petite, nous met au défi.  Parfois, nous avons de la peine à distinguer ce qui nuit le moins à la vie ou ce qui la favorise le plus.  Comment est-ce que je prends mes décisions ?

Qu’est-ce qui m’est utile à cet égard ? Et comment résonnent ces mots aujourd’hui dans mes choix et mes non-choix : « Tu choisiras la vie pour que tu vives, toi et toute ta descendance ! » ?

Bienvenue à chacune et à chacun à ce culte Terre Nouvelle autour de la justice climatique. Un culte que nous voulons tourné vers l’avenir.  On le sait bien : le futur se prépare aujourd’hui déjà ; l’arbre de demain est planté aujourd’hui.

 

 

Feuille, Arbre, Jeunes, Semis, Chêne
Planter un arbre aujourd’hui… Un pari pour demain !

 

🙏🏼 Prière de louange

Seigneur, notre Dieu,

Nous arrivons des quatre coins de l’horizon ; pleins d’espoirs. Espoir pour notre santé, pour nos rencontres ; espoir pour notre planète, pour notre monde.

Nous croyons que tu agis au-delà de ce que nous voyons, que tu es là, au-delà du visible ; que tu nous accompagnes au-delà de nos fatigues.

Nous te le demandons, Seigneur, apprends-nous, rappelle-nous les gestes qui diront la fraternité, les mots qui exprimeront la solidarité, les prières qui te confieront ceux qui souffrent le plus. Amen.

 

🎶 On peut chanter :

 Laudate Dominum, laudate Dominum omnes gentes. Alleluia!

 

📖 Lecture : au retour du Déluge

Aussi longtemps que durera la terre, semailles et moissons, froid et chaleur, été, hiver, et jour et nuit jamais ne cesseront. – Paroles du Seigneur.

Dieu dit encore à Noé et à ses fils : Pour ma part, je vais établir mon alliance avec vous et avec vos descendants après vous, ainsi qu’avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : oiseaux, bétail et bêtes sauvages, tous ceux qui sont sortis du bateau avec vous, tous les animaux de la terre.

Je m’engage envers vous par alliance à ce que toutes les créatures ne soient plus jamais détruites par les eaux d’un déluge et qu’il n’y ait plus de déluge pour ravager la terre.

Et Dieu ajouta : Voici le signe de l’alliance que je conclus pour tous les âges à venir entre moi et vous et tout être vivant qui est avec vous : je place mon arc dans les nuées ; il servira de signe d’alliance entre moi et la terre.

Quand j’amoncellerai des nuages au-dessus de la terre, l’arc apparaîtra dans la nuée ; alors je me souviendrai de mon alliance avec vous et avec tout être vivant, quel qu’il soit, et les eaux ne formeront plus de déluge pour détruire toutes les créatures. L’arc sera dans la nuée, et je le regarderai pour me rappeler l’alliance éternelle conclue entre moi et tous les êtres vivants qui sont sur la terre.

Dieu répéta à Noé : Tel est le signe de l’alliance que j’ai établie entre moi et toute créature qui vit sur la terre.

Genèse 8,22 et 9,8-17

Céréales, Pointe, Champ De Seigle, Grain
Semailles et moissons jamais ne cesseront…

 

🤔 Méditation : un pari sur l’avenir

Chers Amis,

Il y a un métier pour lequel j’ai beaucoup d’admiration. Il y en a plusieurs en fait, mais j’aimerais ce matin en mettre un en lumière : celui de gardes-forestiers. Ils ont quelque chose du médecin, s’occupant d’un système vivant, à l’écoute de sa santé, de son évolution, de ses maux. Mais la raison qui me fait avoir de l’admiration est celle-ci : le garde-forestier prend des décisions aujourd’hui pour demain et souvent, il ne verra pas s’il a eu raison. Parce qu’un arbre, une forêt, demandent du temps pour croître : 50, 100, 200 ans, plus encore. Ainsi, le garde-forestier fait un pari sur l’avenir. Il passe en quelque sorte le relai à la génération suivante. Et les gardes-forestiers d’aujourd’hui s’occupent et prennent soin des arbres plantés par ceux d’il y a 50, 100 ou 200 ans.

 

Arbre, Des Forêts, Nature, Arbre, Arbre
Une forêt. Un système vivant dont il faut prendre soin.

 

En y pensant, me reviennent les mots de la lettre aux Hébreux au sujet de la foi :

« la foi, c’est le moyen d’être sûr des réalités qu’on ne voit pas. »

Hébreux 11, 1

En tant que chrétien·ne·s, nous sommes animé·e·s de cette foi. Nous sommes des « gardes-forestiers » de la Création. Faisant aujourd’hui des choix pour demain, des choix dont nous ne verrons peut-être ni les effets, ni les conséquences, ni les résultats. Nous faisons à notre tour un pari sur l’avenir.

En tant que chrétien·ne·s, nous avons une espérance, une ferme espérance dans ce qui ne se voit pas. Comme Saint-Exupéry, nous sommes convaincus que l’essentiel est invisible pour les yeux. Nos limites ne sont pas les limites de Dieu. La vie, la mort… Qu’en savons-nous vraiment ? Pas grand-chose, avouons-le !

En tant que chrétien·ne·s, nous résistons au désespoir et faisons, nous aussi, un pari sur l’À-venir. Nos gestes d’aujourd’hui pour défendre et rétablir une justice climatique ne seront pas vains. Nos choix d’aujourd’hui pour préserver la nature et le climat verront des résultats tangibles dans les années à venir. Je le crois. Nous le croyons ! Il est vrai que nous vivons aujourd’hui sur le mode de l’immédiateté : tout tout-de-suite ! Combien de fois râlons-nous parce que l’ordinateur met trop de temps à démarrer, parce que le paquet tant attendu n’arrive pas, parce que chacun de nos désirs n’est pas exaucé dans la seconde…

Découvrons-nous alors « gardes-forestiers » de notre environnement, de notre terre, de notre climat, de notre vie. Redécouvrons le temps. Un proverbe affirme avec raison « qu’il est inutile de tirer sur les tiges pour faire pousser des légumes. » Mais que cela ne justifie pas non plus notre passivité. Ne ressemblons pas à la génération de Noé qui vivait dans l’insouciance : nous avons dans nos mains la possibilité de construire un monde meilleur, où la promesse de Dieu sera toujours actuelle :

« semailles et moissons, froid et chaleur, été, hiver, et jour et nuit jamais ne cesseront. »

Martin Luther, le réformateur allemand, a déclaré :

« Si on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier ! »

Un pari sur l’avenir…

Durant ce temps de carême, tout au long de cette campagne œcuménique, nous sommes invités, appelés, à planter des pommiers de solidarité, de fraternité, d’entraide. Nous pouvons nous engager, peu ou beaucoup, pour plus de justice sociale, économique, climatique. C’est ce à quoi Dieu nous appelle aujourd’hui déjà.

Je terminerai cette méditation par une autre citation de Saint-Exupéry, le papa du Petit Prince :

« Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

Amen.

 

Pommier, Fleurs, Fleurs De Pommier
Un pommier, signe d’espérance et pari sur l’avenir

 

🌍 Prière des uns avec les autres, et pour le monde

Ô Dieu, Seigneur tout-puissant,

Craignant pour l’avenir de la Terre, nous nous en remettons à ta promesse : Tu es le fondement de notre monde. Souvent démuni∙e∙s, dans notre solitude, face à nos aspirations, nous cherchons à suivre Jésus-Christ qui nous rassemble en une vraie communauté. Ignorant si nos efforts contribueront à l’avènement d’un monde meilleur, nous avons foi en ton Esprit divin, qui nous touche et nous transforme.

C’est pourquoi, Ô Dieu,

Nous nous tournons vers toi pour ceux et celles qui souffrent dans le monde de nos actes irréfléchis. Nous te prions pour les hommes et les femmes de pouvoir, afin qu’ils et elles regardent d’abord aux intérêts des plus petits de nos frères.

Nous te prions pour les actions et projets soutenus par nos Églises. Donne-nous un esprit de solidarité et de conviction que tout geste n’est ni perdu ni insignifiant sous ton regard.

Conscient·e·s que nous ne pouvons rien faire sans toi, nous t’apportons nos actions et nos projets personnels, nos envies, afin que tu nous donnes le Souffle de ton Esprit, pour que ce que nous entreprendrons serve au plus grand nombre.

Seigneur tout-puissant,

Reçois les noms de ceux qui nous ont demandé de prier pour eux, ceux qui sont à l’hôpital, en quarantaine, dans des situations difficilement supportables. Dans le secret de notre cœur, nous te les nommons…

Et toutes nos prières, nous te les adressons avec les mots que ton Fils, Jésus-Christ, nous a lui-même enseigné :

 

https://youtu.be/grFpStnuxE8

 

Il vous est possible de soutenir les projets de Action de Carême et Pain pour le prochain. Vous pouvez verser votre don sur l’un des comptes suivants :

  • Soutenir la construction de fours autonomes au Kenya (projet 134281) : IBAN : CH16 0900 0000 6001 9191 7 Action de Carême, 1007 Lausanne
  • Soutenir des ateliers de plantation en Indonésie (projet 835.8061) : IBAN : CH11 0900 0000 1002 6487 1 Pain pour le prochain, 1007 Lausanne

Ou en ligne sur voir-et-agir.ch.

Vous trouverez aussi de plus amples informations sur ce site et dans le Calendrier de Carême, disponible à la Blanche-Église et au secrétariat.

🎶 Bénissez le Seigneur (Taizé)

🙌 Bénédiction

Porteurs, porteuses de la promesse de Dieu en chacun, allez dans la joie de la Vie.

Que Dieu vous bénisse et bénisse ce qui vous tient à cœur. Que Dieu nous bénisse, nous et tous les hommes, les femmes et les enfants de la Terre.

Que Dieu bénisse la Terre et toute la vie qu’elle porte. Amen.

 

Nous nous quittons avec des sons venant de l’Afrique. Un peu de chaleur de là-bas pour réchauffer nos cœurs.

Bon dimanche et belle semaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :